ARAI Takashi Monuments, Photo Gallery International, 2015, 160 p. 57 (environ) daguerréotype format 8,9 cm x 8,9 cm au 15,0 cm x 64 cm (75 formats 3,8 cm x 3,8 cm) et 2 photos

Il est des « petits » livres, des « grands » artistes et de deux ans de chroniques (et donc pour moi d’un second 5*), c’est pour cela que je vais vous parler de Takashi Arai et des daguerréotypes qu’il produit, quoi de mieux que que cette « nouveauté » (le daguerréotype) pour montrer cette ancienneté le « nucléaire ». On ne peut pas parler de N&B ou Couleur, certains sont en monochromes, d’autres sans être en couleur dans le sens qu’ils n’en intègrent pas toute la palette sont quand même des images couleurs, mais c’est surtout l’univers et le monde « nucléaire » de Takashi Arai que vous allez découvrir via ces « monuments » puisqu’il suffira de prononcer les lieux de prises de vues « Fukushima », « Hiroshima », « Nagasaki » ou « Lucky Dragon 5 » (du nom du bateau de pêche japonais, irradié le 1 Mars 1954 lors d’essai Américain sur l’atoll de Bikini), je vous passerai les autres lieux à découvrir, regardez, lisez et si cela vous plait allez acheter ce superbe livre coffret … cadeaux.

Coup de cœur :

Papier :
Mise en page :
Impression :
Récit photographique :

Titre : Monuments (1ière édition)
Auteur : Takashi Arai
Éditeur : Photo Gallery International
ISBN : 978-4-9908286-1-5
Date : 2015
Tirage : 1000
Reliure : Livre relié
Dimension : 26,4 cm x 18,9 cm x 2,3 cm enchassé dans un écrin de 27,7 cm x 19,5 cm x 2,8 cm
Nombre de pages : 160 pages
Nombre de photos : 58 (environ) daguerréotype format 8,9 cm x 8,9 cm au 15,0 cm x 64 cm, certaines compositions sont une juxtaposition de plusieurs dizaines/centaines de daguerréotypes.
Type : Intemporel.
Couverture : Cartonnée avec une partie en bas relief, très « blanche », le tout est dans un coffret de présentation (voir photos) très « noir ».
Format : Paysage
Papier : Un papier blanc de très bonne qualité, les noirs d’une beauté sublime ainsi que les bleus, les textes sont sur un papier plus léger.
Langue : Japonais et Anglais
Imprimé : Japon
Prix : 85,20 € et vu la qualité ce n’est pas cher
Remarque : Livre signé

Se le procurer : ZEN Photo (shashasha) commandé plusieurs fois, 6 jours et le livre est dans votre boite à lettres (jamais eu de problème).

C’est un très beau livre, en même temps très étrange que nous propose Takashi Arai, d’abord la forme, un bel écrin tout noir (en caoutchouc), ce dernier s’ouvre par le dessus, à l’intérieur le livre ainsi qu’un petit livret contenant un récapitulatif des photos avec légendes, lieux, dates, le tout séparé par une feuille cristal. Au fond de la boîte est reproduit une mappemonde ou sont indiqués les endroits de prise de vue.
En premier un petit mot sur la technique utilisée puisqu’il s’agit de daguerréotypes, technique des origines de la photographie remise au gout du jour, mais Takashi Arai ne l’utilise pas pour son coté passéiste mais a travers un travail d’appropriation de cette dernière. Les photos sont en N&B/Brun plus une colorisation, type solarisation d’un bleu cobalt dont, il ne faut pas l’oublier, un des isotopes est radioactif. On rejoint par là le thème du livre puisqu’il s’agit du nucléaire, « Hiroshima », « Nagasaki », « B-29 Enola Gay » … mais aussi « Fukukushima » ou « Lucky Dragon 5 » (bateau japonais irradié lors d’essai américain). Lieu, mémorial, objet, personne « déplacé » forme l’ensemble des photos, publié 70 ans après l’explosion de la première bombe atomique sur Hiroshima.
Certaines sont des montages de dizaines ou centaines de photos placées cote à cote, d’autres de petit instantané, tout dépends du sujet, au milieu un ensemble de photos (75), de petit format (3,8cm x 3,8 cm) classées par ordre chronologique couvre la période du livre. L’ensemble est attachant, un brin nostalgique (bien que le mot s’accorde mal au sujet) et rempli de poésie, la technique du daguerréotype joint à la colorisation avec un bleu très lumineux ainsi que les différents montages donnent une force certaine à chaque image ainsi qu’au tout.
Pour terminer un ensemble d’essais (sur un autre type de papier de couleur un peu « brute » (jaune)), certains du photographe, d’autres de Kikuji Kawada et Mariko Takeuchi d’abord en anglais puis en japonais terminent l’ouvrage. Un petit cordon permet de servir de marque page.
Un petit mot aussi pour souligner la qualité des noirs, on a affaire à des noirs profonds qui soulignent et mettent en valeur les photos elles mêmes.
Et pour résumer le tout respire la qualité et l’ouvrage n’a pas une seule faute de goût, bref du grand art.

Selon la formule consacrée, mieux qu’un discours, place aux photos.

(Après avoir cliqué sur une photo, la navigation entre elles est plus facile en se servant des flèches droite et gauche)

img_9570-modifier_copie
img_9572-modifier_copie
img_9573-modifier_copie
img_9576-modifier_copie
img_9577-modifier_copie
img_9580-modifier_copie
img_9584-modifier_copie
img_9585-modifier_copie
img_9586-modifier_copie
img_9588-modifier_copie
img_9590-modifier_copie
img_9591-modifier_copie
img_9615-modifier_copie
img_9617-modifier_copie
img_9579-modifier_copie
img_9578-modifier_copie

Puis les photos, comme toujours :
(Après avoir cliqué sur une photo, la navigation entre elles est plus facile en se servant des flèches droite et gauche)

img_9594-modifier_copie
tlse_0444-modifier_copie
img_9595-modifier_copie
img_9597-modifier_copie
img_9600-modifier_copie
img_9601-modifier_copie
img_9602-modifier_copie
img_9608-modifier_copie
img_9611-modifier_copie
img_9613-modifier_copie
img_9614-modifier_copie

Vous pouvez avoir d’autres photos ainsi qu’une présentation du livre (en anglais) sur T&M Projects ou Lens Culture.

Sur Takashi Arai, on ne trouve pas grand chose sur le net, il se met à la photo alors qu’il est étudiant en biologie, il sera exposé dans les les plus prestigieux musées, cela vous pourrez le lire dans sa présentation (très courte) de son site (Takashi Arai). Bref, un grand photographe et son livre est un régal.

Leave a Reply