PARKE Trent The Black Rose, Art Gallery of South Australia, 2015, 168 p. 86 photos N&B 10 Photos couleurs format 16,4 cm x 20 cm au 63,0 cm x 24 cm avec des triptyques quadrityques et plus

J’ai longtemps hésité non pas à parler de Trent Parke mais de quel ouvrage j’allais causer, en définitive ce sera « The Black Rose » et non Minutes to Midnight certainement plus construit photographiquement parlant mais « The Black Rose » est plus une œuvre personnelle qui laisse le photographe face à ses fantasmes, peurs et obsessions, basés sur le questionnement à donner au sens de la vie. En cela « The Black Rose » est un livre beaucoup plus personnel mais on retrouve dedans, aussi bien des photos intimes que celles plus classiques qui classe Trent Parke dans les grands photographes, y compris à l’intérieur de l’agence Magnum à laquelle il appartient.

Coup de cœur :

Papier :
Mise en page :
Impression :
Récit photographique :

Titre : The Black Rose (1ière édition)
Auteur : Trent Parke (pas trouvé de site spécifique)
Éditeur : Art Gallery of South Australia
ISBN : 978-1-921668-23-4
Date : 2015
Tirage : Inconnu
Reliure : Livre relié
Dimension : 32,5 cm x 24,5 cm x 2,0 cm
Nombre de pages : 168 pages
Nombre de photos : 86 photos N&B 10 Photos couleurs, les photos vont de la double page à 250 vignettes dans une double page.
Type : Journal personnel.
Couverture : Cartonnée.
Format : Paysage
Papier : Papier blanc très très légèrement brillant.
Langue : Anglais
Imprimé : Chine
Prix : 125 €, il semble actuellement à 195 € sur le site ou je l’ai acheté The Black Rose (1ière édition) mais ce n’est pas clair car en bas de la page un lien mène vers la version à 125 € 🙂

Se le procurer : Voir au dessus.

The Black Rose n’est pas seulement un recueil de photos mais s’apparente plus à un journal, recueil de textes, de photographies, l’ouvrage se base sur la vie et les réflexions que Trent Parke se pose. Quand il était jeune Trent Parke a vu sa mère mourir alors que son père était absent, cet évènement a marqué sa vie et il l’a occulté pendant plus de 20 ans. C’est un autre évènement qui lui a fait faire ce travail. Mélangeant la vie, la mort, naissance, animaux, traces, humour, c’est à un voyage poétique auquel nous convie le photographe. Commençait en 2007, ce travail donne lieu à une exposition en 2014-2015 en Australie, le livre en est le catalogue. Des exemples suivis de lien donneront plus un aperçu que ce que je peux écrire.

(Après avoir cliqué sur une photo, la navigation entre elles est plus facile en se servant des flèches droite et gauche)









Les photos.










Trent Parke (Wikipedia) est un photographe australien nait en 1971. Il est le seul membre australien de l’agence Magnum dont voici la présentation (Magnum). Pas de site particulier mais vous pouvez le retrouver (en anglais) sur facebook si vous le désirez. D’autres liens complètent ce court article comme sa présentation par la galerie STILLS qui en outre présente aussi The Black Rose. D’autres sites vont permettre de mieux le présenter comme Art Gallery (Trent Parke) dont le pdf contient des photographies de son exposition et dont on se rend compte que certains tirages étaient monumentaux.

Bonne lecture

Leave a Reply