YAMAMOTO Masao, Tori. Santa Fe: Radius Books, 2017, 162 p (dont 2 doubles pages), 93 photographies monochromes

Tori, « oiseaux » en japonais, c’est le nouveau livre de Yamamoto Masao, mais ce pourrait être le rêve tellement l’ouvrage est une poésie.

Coup de cœur :

Papier :
Mise en page :
Impression :
Récit photographique :

Quelques renseignements techniques

Titre : Tori
Auteur : Yamamoto Masao
Éditeur : Radius Books
ISBN : 978-1-942185-13-0
Date : 2017
Reliure : Livre relié
Dimension : 24,8 cm x 31,2 cm x 2,3 cm
Nombre de pages : 162
Nombre de photos : 93 photos de tailles diverses (5,4 cm x 8,2 jusqu’au 93,2 cm x 30,5 (1 photo sur 2 doubles pages).
Type : Monochrome (N&B, sépia, cyanotype)
Couverture : Reliée, couverture toilée très rigide, une photo est collée en son centre.
Format : Portrait
Papier : Pas de référence, beau papier, un poil froid.
Langue : Certains textes en japonais, d’autres en anglais.
Prix : Je ne me rappelle pas mais actuellement 150 $ chez Radius Books en version signé.
Imprimé : Editoriale Bortolazzi-Stei, Verone, Italie.

Se le procurer : Idem (ma tête fait défaut), soit directement chez Radius Books, soit à ma librairie préférée Ombres Blanches, Toulouse

Que dire, c’est le second ouvrage de Masao Yamamoto que j’achète, le premier (Small Things in Silence) m’avait beaucoup plus, celui la encore plus puisqu’il bénéficie d’un coup de cœur à 5 étoiles. Les photographies de Masao Yamamoto font rêver, le sujet universel des oiseaux est ici traité sous l’angle de la poésie, ornitho passez votre chemin mais on peut-être ornitho et poète dans ce cas bien sur lisez la suite. Le livre contient les plus belles photos de paon, de danseuse, portrait en pied (et d’autres sujets) que j’ai vu. Un petit mot sur la mise en page, très variée, une photo, un duo, grande, petite, double double page, des extraits de poésie découpent des chapitres, le livre respire, construction parfaite d’un récit photographique. Certaines photos sont tirées à part et collées dans la page par leur tranche gauche donnant l’impression d’un véritable tirage tel que Yamamoto Masao les aime. Un pur bonheur photographique.

(Après avoir cliqué sur une photo, la navigation entre elles est plus facile en se servant des flèches droite et gauche)







le contenu.












Sur Yamamoto Masao, étant un peu fainéant je ne peux que vous renvoyer sur l’article traitant de Small Things in Silence

PS : Il y a actuellement jusqu’au mardi 30 janvier 2018 une exposition des photos de Yamamoto Masao qui reprends entre autre certaines images du livre … et d’autres, cela se passe à l’Espace Saint-Cyprien à Toulouse .

Leave a Reply