TAKAHASHI Kazuumi, High tide wane moon. Portland : Nazraeli, 2007, 56 p. dont 51 photos couleurs

Moon, la Lune et la mer et cette liaison entre les deux sous forme de marée, cette liaison très tôt pressentie par Posidonius d’Apamée mais niée par Galilée, qui ne verra dans ce flux et reflux qu’un vaste seau d’eau vulgairement agité par cette terre toujours en mouvement en train de perdre son statut de centre du monde.

Coup de cœur :

Papier :
Mise en page :
Impression :

Quelques renseignements techniques

Titre : High tide wane moon
Auteur : Kazuumi Takahashi
Éditeur : Nazraeli Press – Première édition
ISBN : 978-1-59005-198-6
Date : 2007
Reliure : Livre relié
Dimension : 36 cm x 29 cm x 1.5 cm
Nombre de pages : 56
Nombre de photos : 51 dont 25 doubles photos (voir illustrations).
Type : Couleur
Couverture : Relié, rigide avec jaquette.
Format : Paysage
Papier : Pas de référence, papier soyeux mat, pas très épais, c’est un papier agréable sans être super luxe.
Langue : Anglais
Prix : Dans les 45 €.
Imprimé en Chine

Se le procurer : Uniquement sur le site de Nazraeli Grande Bretagne, et n’est pas (plus ?) sur le site Nazraeli US.

Qui, flânant le soir le long d’une plage, nez en l’air et esprit en promenade, n’a pas eu cette pensée émue, eau et lune, mer et marée, cette attraction maintenant devenue universelle mais qui peut aussi rythmer la vie et les pensées d’autrui. C’est un livre pour rêveur, mais étant donné le sujet, pouvait-il en être autrement. Après une première photo ou lune et eau sont réunies, le reste fonctionne par double page. A gauche la lune dans tous ses états, à droite, mer, eau, océans, souvent mais pas toujours, de nuit, souvent mais pas toujours non plus, paysages, et donc présence de quelques plans plus rapprochés.

C’est un livre tout en douceur, poses lentes et eaux vaporeuses et même si, par ici ou par là, la netteté sera au rendez-vous, la brume des rêveries rejoint les douceurs de la photographie.

Pour finir un court essai en langue anglaise de Shino Kuraichi termine l’ouvrage.

Un bon dessin valant mieux qu’un mauvais discours, petite présentation.

(Après avoir cliqué sur une photo, la navigation entre elles est plus facile en se servant des flèches droite et gauche)

Kazuumi_Takahashi_2658-Modifier-2

IMG_2263-Modifier

IMG_2262-Modifier

IMG_2241-Modifier

IMG_2244-Modifier

IMG_2247-Modifier

IMG_2252-Modifier

IMG_2257-Modifier

IMG_2260-Modifier

IMG_2261-Modifier

Kazuumi_Takahashi_2660-Modifier

Le site de présentation du livre High tide wane moon chez Nazraeli Grande Bretagne nous apprend que Kazuumi Takahashi est fils de pécheur et qu’il a grandi prêt de la mer, et donc que les marées et leurs cycles ont bercés son enfance. J’en suis très content puisqu’elle nous permet de profiter de cette belle balade au clair de lune, les pieds dans l’eau et la tête dans les étoiles, une bien belle promenade.

Kazuumi Takahashi est née en 1963 et High tide wane moon déjà daté de 2007 est la première (et la seule je pense actuellement en 2015) monographie de ce photographe représenté par la galerie Charles A. Hartman, ses œuvres sont présentes dans beaucoup de galeries Japonaises. Je n’ai pas trouvé de site propre à ce photographe.

Une particularité, le livre est commandable sur le site anglais mais n’est plus sur le site de Nazraeli US, Nazraeli est par ailleurs un éditeur comme on aimerait qu’il y en ai plus, beau livre, bien imprimé, beau papier en général, bien que je trouve qu’il s’assagit un peu trop en ces années 2015. Peut-être pour plus tard un ou des articles sur des éditeurs « photos ».

Leave a Reply