UEDA Shōji, HORIE Toshiyuki et Chose Commune, Shōji Ueda, France : Chose Commune, 2015, 188 p. 67 photographies N&B, 23 photographies couleurs du 43,3 x 29 cm au 9,5 x 13 cm

On connait beaucoup ses photos prisent sur la plage de sa région natale de Tottori (des enfants, sa femme, …) et certaines photos emblématiques de son œuvre mais c’est une monographie portant sur sa vie entière que nous offre l’éditeur Chose Commune. Il est difficile de mettre un nom d’auteur sur le livre, bien sur Shōji Ueda ne peut qu’être mis dans cette liste puisque il est le sujet et l’auteur des photos de cet ouvrage, mais comment ne pas mettre aussi Toshiyuki Horie qui signe un très beau texte plein de poésie et l’on se plait, en le lisant a revisiter les différentes photos que l’on trouve dans les pages de ce livre, ne manque plus à cette liste que rajouter l’éditeur qui semble à l’origine du projet. Mais place à la partie technique.

Coup de cœur :

Papier :
Mise en page :
Impression :
Récit photographique :

Titre : Shōji Ueda
Auteur : UEDA Shōji, HORIE Toshiyuki et Chose Commune
Éditeur : Chose Commune
ISBN : 978-2-9548777-1-6
Date : 2015
Reliure : Livre relié
Dimension : 22,5 cm x 29,7 cm x 2 cm
Nombre de pages : 188 pages
Nombre de photos : 67 photographies N&B et 23 couleurs
Type : Multiples puisque étalé sur la vie entière du photographe
Couverture : Rigide, toilé.
Format : Portrait
Papier : Pas de référence, 4 papiers différents composent l’ouvrage.
Langue : Français, Anglais et Japonais
Imprimé : France
Prix : J’aurais dit dans les 70 € mais actuellement les derniers exemplaires sont à 90 € sur le site de l’éditeur Shōji Ueda – Chose Commune

Se le procurer : Acheté chez mon libraire préféré Ombres Blanches, mais l’ouvrage semble épuisé sauf (comme écrit au dessus) sur le site de l’éditeur Shōji Ueda – Chose Commune

L’introduction présente bien l’ouvrage, il faut le redire c’est une rétrospective et les photos s’étalent sur la période 1935-1992 soit 57 ans et présentent tout le travail de Ueda avec des styles, sujets, manières, techniques différentes. L’ouvrage n’est pas chronologique, et le récit est tellement bien fait et vivant que toutes les photos s’enchainent naturellement les unes derrières les autres sans aucun anomalie ou anicroche. Une rapide rétrospective des photos présentent dans le livre permet de dater et cataloguer chaque image.
De nouveau j’insiste sur le très beau texte de Toshiyuki Horie, qui séparant l’ouvrage en deux parties en plus de la narration participe au rythme de de lecture et sa respiration, d’ailleurs rien que le titre est une invitation « Sous l’invocation du dieu des anciens objectifs ».
Un petit mot aussi pour ces photos, qui à l’heure d’internet n’aurait pas passé le feu de notre critique moderne, de ce mal cadré « définitif », Shoji tu déconnes (voir photo 7/10).

Petite rétrospective de la rétrospective.

(Après avoir cliqué sur une photo, la navigation entre elles est plus facile en se servant des flèches droite et gauche)

shoji_ueda_1449-Modifier copie
shoji_ueda_1452-Modifier copie
shoji_ueda_1453-Modifier copie
shoji_ueda_1459-Modifier copie
shoji_ueda_1479-Modifier copie
shoji_ueda_1480-Modifier copie
shoji_ueda_1484-Modifier copie
shoji_ueda_1485-Modifier copie
shoji_ueda_1451-Modifier copie

Place au contenu lui même.

shoji_ueda_1454-Modifier copie
shoji_ueda_1463-Modifier copie
shoji_ueda_1464-Modifier copie
shoji_ueda_1465-Modifier copie
shoji_ueda_1466-Modifier copie
shoji_ueda_1468-Modifier copie
shoji_ueda_1471-Modifier copie
shoji_ueda_1477-Modifier copie
shoji_ueda_1478-Modifier copie
shoji_ueda_1483-Modifier copie

Vous trouverez pas mal d’informations sur Shōji Ueda (ici son site) mais aussi en visitant simplement Wikipedia – Shōji Ueda,ce qu’il faut retenir, né en 1913, mort en 2000, il commence la photo en 1928, c’est donc un « vieux » photographe mais tellement moderne ! Une autre bio sur Esprit Nomade – Shōji Ueda ou ici sur Galerie CAMERA OBSCURA – Shōji Ueda, je terminerai ces liens par la Maison Européenne de la Photographie (MEP) – Shōji Ueda, en fait presque terminé puisque le livre a été proposé au Best Books 2015 de Photos Eyes dans le choix de Yumi Goto.

J’espère vous avoir donné envie de voir et revoir ce « vieux » photographe et mon libraire préféré Christophe d’Ombres Blanches me disait que Chose Commune préparerait d’autres ouvrages de cette qualité.

PS : Vous pouvez aussi consulter ou acheter une version poche dans l’excellente collection d’Acte Sud ou un ouvrage paru il n’y a pas très longtemps (2014) Shōji Ueda – Process and Creation (Ici chez ZEN photo) mais trouvable assez facilement.

Leave a Reply